Ferme de la Bonnerie

En 1995, Michel reprend les commandes de l’exploitation. En quête constante de qualité, il pratique la protection biologique intégrée, qui consiste à introduire volontairement des insectes pour lutter contre les ravageurs.
Parce qu’il prend soin au quotidien de ses vergers, Michel en tire le meilleur. Un cidre

et un jus de pomme élaborés à partir d’un assemblage de plusieurs variétés. Très impliqué sur le territoire, Michel est l’un des premiers à avoir rejoint la
démarche Mangeons Local en Ile-de-France.